Les interdictions morales du médium

 

Dans de nombreux domaines d’activités, l’existence d’un code de conduite n’a jamais freiné les vices des hommes. Les fonctionnaires corrompus malgré leurs obligations déontologiques en sont la parfaite illustration. Il en est de même pour les médiums. Les nombreux abus constatés ne sont guère le signe que tous les praticiens sont dépourvus de valeurs morales. Tout comme les autres travailleurs, le médium ne peut pas faire certaines choses.

Les interdictions générales

Le médium n’a pas le droit de recevoir des enfants et des mineurs en consultation. Il ne le peut faire que sur autorisation écrite et expresse du détenteur de l’autorité parentale (père, mère, tuteur ou représentant légal). Plus simplement encore, l’enfant ou le mineur peut se faire accompagner de son parent ou d’une personne adulte et responsable.

Par rapport à ses relations avec ses confrères, le médium est interdit d’actes diffamatoires. Il doit se garder de dénigrer ses homologues ou de ternir leur image dans le but de s’adjuger la faveur des clients.

Les interdictions liées à l’exercice de l’activité

Dans l’exercice de son activité, le médium doit se garder de faire certaines choses nuisibles pour son image et pour celle de toute la branche :

  • Il est interdit de divulguer toute information dont il a eu connaissance par ou à l’occasion du travail ;
  • Il n’a pas le droit d’enregistrer les consultations à l’insu du client. Il n’a pas non plus le droit de conserver de telles archives car il doit les retourner à leurs propriétaires ;
  • Etant donné qu’il est appelé à recevoir des paiements bancaires par carte, le médium ne doit pas en profiter pour se livrer à des actes de détournement. Il ne doit pas effectuer des prélèvements frauduleux et abusifs sur les cartes de crédit de ses consultants ;
  • Il doit respecter la volonté et le libre arbitre des consultants en s’interdisant tout trafic d’influence dans le but de vicier leur consentement ou d’orienter leurs décisions ;
  • Le médium s’interdit de profiter de la crédulité, de la faiblesse, de la solitude, de la fragilité ou du handicap de certains consultants à des fins personnelles ;
  • Il ne doit pas se livrer à des manœuvres dolosives dans le but intentionnel d’induire le client en erreur.

Les interdictions morales liées à la profession de médium ont pour but d’assainir le métier de ces tourments et en même temps, de mériter la confiance des consultants à leur endroit. Un bon début sans doute, mais jusque là insuffisamment relayé ou sacrifié à l’autel du gain facile.




Copyright © 2012-2013 - http://www.medium-gratuit.info - Tous droits réservés